Le Quatrième Age

Ecrivez l'histoire de la Terre du Milieu 500 ans après la fin de la Guerre de l'Anneau. Qui serez-vous ? Un noble prince ? Un courageux général ? Un vieux sage ? A vous d'en décidez !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Mythologie d'Arda

Aller en bas 
AuteurMessage
Castarion Formen
Consul de Tharbad ~ Le Chevalier Gris
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 20/09/2011

Parchemin
Race: Corsaire
Pays: Cité-Etat de Tharbad
Rang: Consul

MessageSujet: Mythologie d'Arda   Mer 28 Sep - 14:04

Au commencement était Iluvatar, le Père Univesel, qui créa par sa pensée les Ainur ou " Bénis " et les dota d'une flamme immortelle. Il les instruisait du Destin du Monde par la musique ; un jour il leur proposa un thème grandiose que les voix des Ainur développèrent en une harmonie merveilleuse appelée Ainulindalë; or voilà que Melkor, le plus savant des Ainur, y mêla des thèmes venus de ses propres pensées pour que sa partie l'emporte sur les autres. Alors une discordance s' éleva et l'harmonie dégénéra en une orageuse cacophonie. Iluvatar opposa de nouveaux thèmes beaux et tristes qui affrontaient la musique bruyante et vaine produite par Melkor ; il finit par tout arrêter et dit : " Puissants sont les Ainur et Melkor est le plus puissant d'entre eux. Les mélodies que vous avez chantées sur mes thèmes, je vous montrerais ce qu'elles ont formé. Et toi, Melkor, tu verras que nul ne peut jouer de thème qui ne vienne de moi. "

Melkor fut alors pris de honte et de colère. Iluvatar donna aux Ainur la vue et leur révéla le Monde nouveau, une sphère suspendue au milieu du Vide ; il leur exposa ce qui est, fut et sera, mais leur cacha une partie des événements, en particulier la fin des temps. Il leur fit voir dans l'avenir l'arrivée des enfants d'Iluvatar : les Premiers-Nés ou Elfes, les Seconds-Nés ou Hommes, sur Arda, la Terre, quelque part dans les vastes espaces. Les Ainur furent saisi d' admiration mais, dans le secret de son cœur, Melkor enviait les dons qu'Iluvatar destinait à ses Enfants et souhaitait former de sa propre initiative des créatures dont il puisse diriger les volontés.

Enfin Iluvatar prononça la Parole " Eä ! que le monde soit " et le monde fut. Beaucoup des Ainur décidèrent alors de descendre dans le monde pour le préparer et reçurent le nom de Valar, " les Puissants ".

~~~
Les Valar avaient vu le Monde futur dans la Prophétie ; c'était à eux maintenant de l'accomplir ! Ils entreprirent donc d'immenses travaux dans les déserts infinis, creusèrent des vallées, édifièrent des montagnes, formèrent des océans... Mais Melkor n'avait pas renoncé à devenir le maître du Monde ; depuis les terres lointaines où il s'était retiré, il s'ingéniait à tout contrarier, à combler les vallées, aplanir les monts. Pourtant la Terre prend forme : quand Melkor imagine le froid pour ternir les lacs, les canicules pour tarir les sources, la pluie de Manwë arrose le sol, la neige embellit les eaux.
Aulë plaça sur de hautes colonnes deux lampes pour éclairer Arda et faire pousser les plantes, ce fut le printemps d'Arda, et les Valar, sur leur île d'Almaren, au milieu du Grand Lac, célébrèrent les noces de Tulkas et de Nessa...

~~~
Melkor en profita pour se bâtir au nord la puissante forteresse d'Utumno et, sous le souffle de sa haine, les plantes pourrirent, les animaux engendrèrent des monstres ; il brisa les lampes, et les colonnes, en s'effondrant, fendirent le sol, un raz de marée engloutit l'île des Dieux. Les Valar durent alors quitter les Terres-du-Milieu pour l'extrême Ouest du Monde, le pays d'Aman. Dans la région de Valinor ils bâtirent Valmar, la cité aux milles cloches et firent pousser deux Arbres de Lumière, Laurelin et Telperion. Ainsi commencèrent pour de nombreux siècles les Jours Heureux de Valinor : sur cette terre bénie, rien ne fanait, tout était pur. Varda recueillit la rosée de l'Arbre d'Argent et en forma les étoiles. Pendant ce temps, Melkor rassemblait ses démons, les Balrogs et créait des monstres innombrables pour terroriser le Monde ; il construisit au nord une autre forteresse , Angband, qu'il confia à son lieutenant, Sauron.

Alors les Premiers-Nés s'éveillèrent sous les étoiles à Cuiviénen et les Valar les invitèrent à les rejoindre par affection et pour les défendre de Melkor, le Cavalier Noir, qui les haïssait et tachait de les pervertir. Les Puissance de l'Ouest chevauchèrent donc contre le Nord ; le combat fut affreux, les mers soulevées, la forme des terres changée, Belegaer même devint plus large et plus profond. Enfin Tulkas vainquit Melkor et l'enchaîna dans un fort aux limites ouest du Monde. Hélas, les Valar ne découvrirent pas tous les souterrains où se cachait Sauron et mille créatures malfaisantes.

Quant aux Elfes, certains refusèrent d'écouter l'appel des Valar mais la plupart entreprirent le Grand Voyage vers le Pays de la Lumière dont ils gardèrent toujours le reflet au fond du regard. Fleurit alors un véritable âge d'or : Elfes et Valar vivaient en harmonie dans la lumière des Arbres. Mais quand Melkor fut relâché, sa peine accomplie, il sema lentement des germes de discorde, il réussit à brouiller Fëanor, l'habile orfèvre des Silmarils, les 3 pierres précieuses renfermant la lumière des Deux Arbres, avec ses demi-frères et les Valar. Et quand Morgoth coupa les Arbres, tua Finwë et vola les Silmarils, Fëanor entraîna les siens dans la rébellion en décidant de poursuivre lui-même " le Noir Ennemi " ; il tua certains de ses frères Teleri pour s'emparer de leurs vaisseaux et ce meurtre, comme le serment inexpiable qu'il fit jurer à ses fils contre tout détenteur des Silmarils, attira sur lui et sa descendance la Malédiction des Dieux (Prophétie de Mandos).

Pour contrer les entreprises de Morgoth qui se plaît dans les ténèbres, les Valar dissipèrent l'obscurité sur Arda en créant le Soleil. Ils supprimèrent tout accès à Valinor en élevant des remparts et en peuplant la Grande Mer de terreurs et d'enchantement.

Avec le premier soleil, enfin, s'éveillèrent les Seconds-Nés, les Hommes, et certains rencontrèrent les Elfes, d'autres les suppôts de Morgoth. En Terre-du-Milieu débutèrent les Guerres du Belerian. Les hordes de Morgoth attaquèrent d'abord le royaume de Thingol qui résista en perdant beaucoup de soldats ; aussi Melian, sa femme, entoura-t-elle le teritoire de Doriath d'un Anneau magique. Ce fut le premier Royaume Caché. Après d'atroces souffrances, les fils de Finwë se retrouvèrent tous au nord de la Terre-du-Milieu pour assiéger Angband, la forterresse de Morgoth. Et il y eut bien des combats héroïques, bien des morts et des défaites dans ce Premier Âge. Et Turgon bâtit Gondolin, le second Royaume Caché, à l'abri de la malfaisance de l'Ennemie tandis que Finrod fortifiait au sud Nargothrond. Nous voici arrivés à la veille de la terrible bataille de Nirnaeth Arnoeliad où commencent les Contes...

_________________
SENATUS POPULUSQUE THARBADUS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fourthage.kanak.fr
 
Mythologie d'Arda
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quel peuple terrien pour arda?
» Fondation Arda
» La mythologie de Falling Angels
» The Crow, Le corbeau et la mythologie
» Mythologie egyptienne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Quatrième Age :: Avant de commencer (HRP) :: Contexte-
Sauter vers: